Les projets

Les ateliers d'accordÉon

Chaque année, Flonflons met en place des ateliers d’accordéon durant le festival Wazemmes L’Accordéon, et se déroulent sous la houlette de professeurs d’accordéon diatonique et chromatique émérites, en liaison avec notre association. Les cours vont de l’initiation au perfectionnement. 

Quelques mots sur Steve Normandin :

 

En 2014, dans le magazine français « Accordéons et accordéonistes », le journaliste Philippe Krümm présentait Steve Normandin en ces termes : « Entendre et voir Steve Normandin en spectacle, c’est impressionnant, tant le dédoublement du monsieur est unique. C’est un vrai chanteur mais aussi un incroyable accordéoniste. […] Les arrangements de Steve Normandin sont d’une richesse rare, au service de chansons souvent françaises et historiques »
     

Depuis vingt ans, le madelinois (trifluvien) Steve Normandin chante sur les petites et les grandes scènes du monde avec son accordéon comme compagnon de route.

En plus de son travail d’auteur-compositeur et d’interprète, il met ses talents d’accompagnateur au service de grands artistes de la chanson québécoise, de la musique et du théâtre : Clémence Des Rochers, Marie Michèle Desrosiers, Raymond Lévesque, Isabelle Boulay, Paule-Andrée Cassidy, Suzie LeBlanc et Robert Lepage. 

 

© Sylvie Briday

Quelques mots sur Pierre Polvèche :


Né le 5 juillet 1983 à Roubaix, Pierre commence l’accordéon à 6 ans au sein de sa famille, avant de rejoindre à 12 ans madame Frédianne Basile à Cambrai, nièce de Joss Baselli. Grâce à elle, il découvre l’accordéon classique. Quelques années plus tard, il entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de la Courneuve, dans la classe de monsieur Frédéric Guérouet au sein de laquelle il obtient en 2003 et 2004 un DEM et un prix de perfectionnement. Il obtient également en 2002 un prix de Piano avec Madame Renée Raes, à Roubaix.

Intermittent du spectacle depuis 2009, attiré par toutes les musiques, et surtout accroc à la scène, il multiplie les projets musicaux :

Klezmer Kaos, Serial Tango, les Pierres de cristal, le grand Bal Pop’hilare … Avec des artistes comme  Néry Catineau (ancien leader des VRP et metteur en scène), Polo (ancien leader des Satellites, auteur compositeur interprète), Frédo des ogres de Barback dans son projet « Fredo chante Renaud », ou encore Julien Clerc (dans le cadre de la promotion de son dernier album « Partout, la musique vient »). Il remplace également Roland Romanelli dans le spectacle « Rue de la belle écume »

Il  intègre en 2016 la compagnie artistique lilloise du Tire Laine, sous la direction de Arnaud Van Lanker. Aujourd’hui, vous pouvez l’entendre au sein de l’orchestre du Global(bal intercontinental), dans le groupe Globalitos et avec les Garçons de plage. Il devient aussi le directeur musical du groupe le Gipsystan.  Fin 2019,  il crée son nouveau quartet entre jazz, musique brésilienne et compositions. Le Polveche Trio et plusest toujours d’actualité et se produit régulièrement en France.

Les projets scolaires

Depuis plusieurs années, Flonflons développe des collaborations avec les établissements scolaires lillois et, plus particulièrement, ceux de Wazemmes. Parmi les structures dans lesquelles nous sommes intervenus, nous pouvons citer l’école Quinet-Rollin, le collège de Wazemmes ou encore l’école de musique de Wazemmes.

Lors de chaque édition du festival, un retour public du travail réalisé lors des ateliers est réalisé en collaboration avec ces établissements et leurs enseignants.

Parallèlement à ces actions dans le quartier de Wazemmes, nous travaillons également avec le Lycée International Hôtelier de Lille pour nos actions solidaires, notamment le Banquet Solidaire (plus d’informations dans la rubrique Projets Solidaires).

Les projets Solidaires

Dans une optique de solidarité, Flonflons a développé ses actions autour de deux publics : les seniors et les personnes en situation précaire. En collaboration avec des structures pour seniors et d’aide à la lutte contre la précarité sociale, Flonflons monte des projets participatifs, des ateliers, des rencontres avec des artistes, des concerts…

C’est dans cet état d’esprit que le Cabaret Seniors ainsi que les Banquets Solidaires ont vu le jour.

LE CABARET SÉnior

Le Cabaret sénior est une manifestation solidaire incontournable du Festival Wazemmes l’Accordéon, la première édition s’est tenue en 2010. C’est un évènement solidaire entièrement gratuit destiné à nos anciens (foyers, EHPAD etc.)

 

Au programme : musique vivante, goûter, boissons chaudes et rafraîchissements, le tout dans une ambiance de guinguette ultra conviviale ! Le duo d’accordéonistes Prestige Duo fait ainsi revivre le temps des bals musettes et des rengaines d’antan pour le plus grand plaisir de nos séniors.

 

En partenariat avec la MFW.

Précédent
Suivant

LE BANQUET SOLIDAIRE

Dans le cadre de ses créations, l’association Flonflons a toujours cherché à croiser le couvert et le concert. En 2014, souhaitant développer ses actions solidaires, Wazemmes l’Accordéon inaugure un banquet solidaire et musical programmé à la Maison Folie Wazemmes. Depuis 2014 cette manifestation est reconduite chaque année. Le banquet solidaire, c’est l’occasion de permettre à nos convives de déguster gratuitement un repas gastronomique, entièrement préparé et servi par les élèves du Lycée International Hôtelier de Lille (avec le concours de La tente des glaneurs). Le banquet offre à des personnes en situation d’exclusion et éloignées de la culture un unique moment de partage, musical, gastronomique, convivial dans des conditions d’accueil professionnelles. 

 

En partenariat avec la MFW,  le LIHL, La Tente des Glaneurs, Culture du Cœur », La Cimade, L’A.B.E.J , Handi’détente, Le Secours Populaire…

Précédent
Suivant

Les projets transnationaux

Les projets européens

Troubadours 2020

Dans le cadre du programme Europe Créative de l’Union Européenne, Flonflons s’est allié à quatre pays (Belgique, Serbie, Hongrie et Ukraine) afin de proposer le projet Troubadours. Troubadours c’est le goût pour la culture itinérante de notre vieux continent en défendant une culture authentique et vivante qui n’est pas formatée-globalisée, ni autotunée-vocodée. Non, ici il s’agit de chanter et piailler dans sa langue, de danser ses javas, ses sevdas et ses rumbas en claquant des talons sur les pavés et les planches. L’objectif est de faire travailler ensemble des artistes actifs dans le secteur des « musiques du monde » et provenant de différentes régions d’Europe. Concerts, ateliers et tournées « Trouba Train Trips » ont été organisés.

Trouba Train Trips

Durant ces « Trouba Train Trips », une cinquantaine de musiciens, photographes et vidéastes européens ont voyagé dans différentes régions d’Europe pour faire des rencontres, haltes-performances et créations artistiques. A l’unisson avec les passagers des trains et gares, ces artistes ont œuvré à une expression musicale festive et poétique ancrée dans la réalité du continent. La ligne conductrice était constituée d’extraits du roman Le monde d’hier de Stefan Zweig (1942) qui porte un regard lyrique et nostalgique sur l’Europe contemporaine.

Feria de Fronteras

La « Feria de Fronteras » était une fête se déroulant à la frontière, de 2011 à 2013, une sorte de carrefour entre les cultures et les peuples, où nous nous rencontrons, partageons, enquêtons et offrons des réponses sur les frontières fixées et les frontières invisibles. « Feria de Fonteras » était une plate-forme pour les artistes de différentes disciplines et les travailleurs culturels qui se sont produits conjointement afin de créer un espace créatif pour présenter, questionner et effacer les frontières entre les personnes et les cultures. La « Feria de Fronteras » a invité non seulement les Européens actuels et aussi futurs, à réfléchir à l’impact des frontières dans leurs propres vies.

Rout'art

Les objectifs du projet Rout’Art, qui se déroula de 2012 à 2014, étaient multiples. D’abord, il était question d’interroger le dialogue inter culturel dans. sa globalité et valoriser l’identité culturelle actuelle de l’Euro-région.

Ensuite, il visait à favoriser la professionnalisation des acteurs dans le secteurs des musiques actuelles populaires, et de créer de nouvelles opportunités d’emplois dans le secteur culturel.

Enfin, il était également question de favoriser l’échange, la rencontre et la transmission entre les populations transfrontalières par le biais de la musique et des activités spécifiques de Rout’Art.

Vis-À-vis

Se tenant de 2008 à 2011, le projet Vis-À-Vis était un regroupement de 8 associations du Nord de la France, de Flandre et de Wallonie, dont l’objectif était de favoriser la collaboration transfrontalière. En favorisant d’une part le développement socio-économique durable du secteur musical sur le territoire transfrontalier, et d’autre part en favorisant la circulation des publics, artistes et acteurs culturels sur le territoires transfrontalier.

 

Enfin, l’idée était également de promouvoir d’une manière innovante l’identité culturelle transfrontalière, de dynamiser le patrimoine et de promouvoir le patrimoine de la musique populaire et non-classique.

Parmi les associations regroupés autour du projet : RIF Lille, ARA – Autour des Rythmes Actuels, Via Lactea AVELGEM, Cultuurcentrum Brugge, Krak Avelgem, De Poort 8500 Kortrijk et l’Accordéon, Moi j’Aime !

AZALAÏ

Azalaï est un projet européen qui a eu lieu en 2012 et 2013, un réseau de six festival en Europe, comprenant l’Italie, la Hongrie, la Belgique, les Pays-Bas, la Serbie et la France, en liaison avec le festival « Au Désert » de Tombouctou, au Mali.

Comme une sorte de plateforme itinérante, les artistes sélectionnés, maîtres reconnus de la nouvelle culture euro-africaine et professionnels motivés, ont travaillé à la mise au point de modèles de création collective et à la construction de productions ouvertures.

Les modèles, les croisements, les métissages, les fusions, de l’Afrique en Europe, ont été mis à point et travaillés au travers de résidence qui ont clonfué dans la présentation originales dans des festivals et espaces différents, accompagnées par des rencontres thématiques et des laboratoires.

 

Pour Flonflons, cela s’est traduit par une édition 2012 aux couleurs de l’Afrique avec en point d’orgue le concert de Salif Keita au Zénith de Lille.

 

Les projets transcontinentaux

Viêt-Nam

À l’invitation du festival Long Bien des Arts, culture & Flonflons présente un programme de concerts, résidences et créations d’oeuvres originales. Claude Vadasz se rendit à Hanoï en octobre 2009 et juin 2010 pour préparer cet échange passionnant. Il s’assura du concours de l’Académie Nationale de Musique du Vietnam, du Centre Culture Français et du bureau du Wallonie Bruxelles International pour réaliser un programme solide.

 

Durant deux semaines, ateliers, rencontres, concerts placés sous le signe de l’échange entre 5 musiciens français et 22 vietnamiens ont suscité l’enthousiasme des spectateurs et participants. Chaque se promettant de tout mettre en oeuvre pour développer leurs collaborations.

 

À la suite de trois ans d’échanges entre Lille et Hanoï, et entre Flonflons et l’Académie Nationale de Musique du Viêt-nam, le projet Suite pour le Fleuve Rouge constitue le point d’orgue de cette collaboration artistique.

Dans le cadre du programme Un pont de Lille à Hanoï, et pour célébrer l’année France-Viêt-Nam, les travaux ont abouti à une création de 40 minutes orchestrée et chantée,  un conte musical en français et en vietnamien. Elle a déjà été restituée au Viêt-Nam en novembre dernier par l’orchestre symphonique de l’opéra d’Hanoï, conduit par Dông Quand Vinh. À l’accordéon, Thibault Dille, et Lê Dinh Luân, Nguyên Anh Vu ainsi que Claude Vadasz aux chants.

Japon

Cet échange avec le Pays du Soleil Levant qui eut lieu en 2015, s’est déroulé en quatre temps. 

D’abord, du 5 novembre au 15, les Flonflons se sont envolés à Tokyo afin de porter haut et fort les couleurs de la région Hauts-de-France. Composé de Christophe Hache (basse et arrangements), Jérémy Darme (guitare), Thibault Lille (accordéon), Patrick Goraguer (batterie et clavier), et Claude Vadasz au chant, l’objectif de ce voyage était d’organisé ateliers, conférence et concert.

 

De retour en France après ce séjour japonais, les Flonflons ont restitué le fruit de ces activités avec l’événement Un Soir à Tokyo, qui se déroula au Grand Sud.

 

Ayant d’abord une visée pédagogique, cet échange franco-japonais, en association avec la Japan Accordion Association et l’Institut Français de Tokyo, ont permis à des accordéoniste japonais amateur de sentier au style et au jeu musette, ou encore à la chanson populaire française.

Dans cette logique, un concert conférence eut lieu le 11 novembre à Brasserie de l’Institut Français de Tokyo, dont le thème était « L’accordéon est-il un instrument français par excellence ?« . En appui, quelques-uns des airs les plus populaires du répertoire français : « Les feuilles mortes », « La vie en Rose », « La mer », « Le vieux Léon », « L’accordéon », « Swing 393 ».

 

Le 13 novembre, dans la prestigieuse salle Le Billboard à Tokyo, Le Flonflons jouera cette fois 3 morceaux aux cotés de COBA, qui n’est autre que l’accordéoniste le plus connu du Japon, où à ce jour, il a vendu plus d’un million de disque.

 

C’est ensuite COBA qui fera le déplacement jusqu’à Lille, lui qui se passionne pour le développement de l’accordéon au Japon et qui a comme beaucoup fait ses armes en France. Il se produisit donc sur la scène du Grand Sud le 17 décembre 2015 pour notre rendez-vous « Un soir à Tokyo » où il joua seul et accompagné du Flonflons. L’Orchestre d’Harmonie de Lille Fives était également de la partie et cette soirée se terminera sur le son électro de la DJ Miss Ill qui mettra elle aussi le Japon à l’honneur !

 

L’événement s’inscrivait également dans le programme de Lille 3000 Renaissance qui a également pour but la découverte d’artistes du monde entier. 

Précédent
Suivant

québec

Après nos projets avec le Viet-Nâm et le Japon, Flonflons a également travaillé sur une tournée de 5 concerts avec Nina Morato, en novembre 2019.

Précédée par une résidence à la Maison Folies Wazemmes, Claude Vadasz a également été contributeur de cette tournée sur le plan artistique, puisqu’il fut l’auteur de plusieurs chansons interprétées par Nina, qui sont en réalité le fruit d’une amitié de 3 décennies.

Accompagné de Thibault Dille à l’accordéon, Jean-Luc Landsweerdt à la batterie, Jérémy Darme à la guitare et Christophe Hache à basse, le tout organisé par Claude Vadasz et Marilène Belanger, pour 5 dates du 3 au 13 novembre 2019.

Précédent
Suivant

03 20 22 12 59
22 Rue de l’Abbé Aerts, 59000 Lille