Filochards

Un répertoire « poing levé », dopé à l'esprit mordant du protest-song américain, qui se fait, d'un concert à l'autre, trio, quartet, quintet, ou même sextet, autour de Claude Vadasz au chant et à la guitare.

Autour des splendeurs et misères d'une industrie textile en loques, Filochards brode un répertoire tendu et bluesy : des chansons qui dénouent avec ironie rebelle les grosses ficelles du métier de patron textile et avec sensibilité et révolte, la colère et l'amertume de leurs ouvriers massivement lourdés...

Roubaix “ville usine” où se concentre l’essentiel de feu l’empire textile français. Roubaix ville matrice où se sont faites, depuis le début du 19ème siècle, les fortunes colossales des dynasties des grands industriels de la région nord. Des dizaines de milliers d’ouvriers, venant de part et d’autres de la frontière franco-belge à travers plusieurs générations y ont trimé dans des conditions terribles. C’est là aussi qu’est né le modèle du syndicalisme ouvrier français ; des luttes sociales très dures s’y sont déroulées pendant plus d’un siècle.

Aujourd’hui la ville et l’eurorégion sont encore ligotées par ce passé. Et Filochards chante sur le fil. Une production Flonflons – 2008, créée dans le cadre du projet transfrontalier Vis-à-Vis.